bouclinfos.net, spécialisé dans les questions de l'éducation souhaite une heureuse année 2020 à tous ses lecteurs. Vos remarques et suggestions sont les bienvenues pour nous permettre de mieux continuer à vous informer.

...
Breaking news


Reprise des cours: Willy Bakonga invité à élargir des discussions pour plus de consensus



Une réunion de Task force tenue mardi 7 juillet autour du ministre d'Etat, ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique a retenu le 21 juillet comme une date probable de la reprise des cours dans les établissements scolaires de l'EPST.


Jacques Tshimbalanga, coordonnateur de la Coalition nationale de l'éducation pour tous (CONEPT), une organisation de la société civile oeuvrant dans le secteur de l'éducation, fustige le fait que la société civile n'a pas été associée à ces discussions.

"La partie gouvernementale donne l'impression qu'elle n'a besoin de la société civile que pour faire le fundraising (pour la mobilisation des fonds).
Comment peut-on prendre des décisions aussi graves pour l'avenir de nos enfants, de notre société, des enseignants sans les associer?", regrette-t-il.

Et d'ajouter: "De la manière la plus ferme, nous comptons réagir contre cette manière de faire. Nous faisons des propositions qu'on ne regarde même pas. Et le ministère veut tout imposer aux partenaires sociaux".

La décision de faire la moyenne des points, estime-t-il, ne rencontre pas l'intérêt supérieur de l'enfant.
"Invitions le ministère à ouvrir et élargir le débat. Pour construire un consensus sur la réouverture des écoles et la clôture de l'année scolaire 2019-2020.
C'est indispensable", insiste Jacques Tshimbalanga.

Selon des sources, le président de la République serait opposé à la reprise des cours dans ces conditions tant que la courbe de la pandémie n'a pas totalement baissé. L'objectif est d'éviter d'exposer les élèves au risque de la contamination de la maladie. Ce qui aurait pour conséquence de susciter un tollé général au sein de l'opinion.

Pour le secrétaire général de l'EPST, il est nécessaire de prendre toutes les dispositions, à travers toutes les écoles, dans un climat de sécurité sanitaire absolue où les mesures barrières seront de stricte application.

SN

bouclinfos.net

POLITIQUE 08-Juillet-2020



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Procès 100 jour : le procès en appel de Vital Kamerhe renvoyé au 7 août

La Cour d’appel de la Gombe a ouvert ce vendredi 24 juillet le procès en appel du directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe. Cette première audience en chambre foraine à la prison de Makala n’a duré que quelques minutes.