bouclinfos.net, spécialisé dans les questions de l'éducation souhaite une heureuse année 2020 à tous ses lecteurs. Vos remarques et suggestions sont les bienvenues pour nous permettre de mieux continuer à vous informer.

...
Breaking news


Boboto, Bosangani, Kabambare, Bonsomi… : les enseignants exigent aux parents les frais de motivation et menacent de boycotter les examens


                           Une vue de collège Boboto
Une vue de collège Boboto

A quelques jours du début des examens du premier semestre de l'année scolaire 2019-2020, certaines écoles dites de « prestige » de Kinshasa veulent perturber ces épreuves importantes pour les élèves du secondaire.


Dans ces écoles dont le collège Boboto, le lycée Bosangani, le lycée Kabambare et le collège Bonsomi, les enseignants ont brandi la menace de saboter les examens si les parents ne paient pas les frais de motivation convenus de commun accord entre les enseignants et le comité des parents.

Le vice-ministre de l'Espt a beau rappeler à l'ordre les enseignants, brandissant la menace de les envoyer dans les écoles périphériques, sur le terrain, c'est tout le contraire qui se passe. Didier Budimbu a insisté lors d'une tournée effectuée dans certaines écoles que les frais de motivation appartiennent au passé et que tous les enseignants non payés du secondaire évalués à près de 97.000 seront pris en charge à la fin du mois de janvier et que les nouvelles unités seront intégrées en avril prochain après l'opération d'identification lancée par le ministère.

Tout cela ne semble pas convaincre les enseignants de ces écoles catholiques pour la plupart qui estiment avoir perdu leur pouvoir d'achat par rapport à ce qu'ils recevaient avant la gratuité. En plus, ils justifient leur démarche par le fait que les autres paliers (liés au réajustement des salaires) promis par le gouvernement seraient renvoyés en 2021. Alors pour sauver la scolarité de leurs enfants, les parents s'organisent en interne pour payer ne serait-ce que la première tranche des frais de motivation.
« Nous ne pouvons pas sacrifier la formation de nos enfants. Nous saluons la mesure de la gratuité de l'enseignement de base décrétée par le Président de la République, mais le réalisme nous pousse à nous organiser pour suppléer le manque à gagner perdu par les enseignants », soutient un parent qui s'est confié à bouclinfos.net.

Pour la plupart des parents de ces écoles dites de prestige, il est surtout question de trouver un compromis avec les enseignants pour désamorcer la grève annoncée par les enseignants afin de permettre le bon déroulement des examens du premier semestre.

bouclinfos.net

EDUCATION 22-Janvier-2020



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Exetat 2020: les autodidactes ont passé les préliminaires

Dans l’ensemble du pays, l’Inspection générale de l’Epst a enregistré près de 8650 candidats autodidactes qui ont tenu leurs épreuves dimanche 16 février.