bouclinfos.net, spécialisé dans les questions de l'éducation souhaite une heureuse année 2020 à tous ses lecteurs. Vos remarques et suggestions sont les bienvenues pour nous permettre de mieux continuer à vous informer.

...
Breaking news


EPST: Willy Bakonga appelle les inspecteurs à un contrôle rigoureux



Après les directeurs chefs de service de son administration, le ministre d'État en charge de l'Epst a échangé le samedi 14 décembre 2019 avec l'inspecteur général et les inspecteurs généraux adjoints de l'Epst.


Après les directeurs chefs de service de son administration, le ministre d'État en charge de l'Epst a échangé le samedi 14 décembre 2019 avec l'inspecteur général et les inspecteurs généraux adjoints de l'Epst.

Une première réunion de prise des contacts que le patron de l'Epst a qualifiée d'une grande activité pédagogique, qui a permis au chef du corps et à ses adjoints de faire un état de lieux des services de l'inspection générale. Une évaluation liée aux missions de l'inspection générale à savoir former, contrôler et évaluer.

L'occasion pour Willy Bakonga d'appeler les inspecteurs d'accomplir correctement leurs missions pour l'amélioration de la qualité de l'enseignement. Le n°1 de l'Epst a insisté sur un contrôle rigoureux et non de complaisance, surtout dans ce contexte de la gratuité avec ses effets induits dont la pléthore d'élèves.

Pour le ministre d'État, il faut un contrôle en profondeur et non superficiel, et le rapport à transmettre après le contrôle doit être objectif pour relever le niveau de l'enseignement.

"Avec la gratuité, a-t-il souligné à l'intention des inspecteurs, votre tâche devient ardue, votre rôle devient prépondérant". Avant d'indiquer que la préservation de la qualité de l'enseignement passe par un bon travail d'inspection. Message bien compris par l'inspecteur général de l'Epst Michel Djamba qui reconnaît : " C'est une interpellation qui vaut son pesant d'or parce que nous constatons ça et là de la complaisance dans le chef de certains inspecteurs. Une occasion pour moi de pouvoir relayer cette interpellation auprès des inspecteurs principaux provinciaux et des inspecteurs chefs de pools pour que le travail de contrôle ne soit pas une simple formalité ou bien une complaisance. Il faudra arriver à démasquer tous les enseignants qui ne donnent pas le meilleur d'eux-mêmes. Au contraire au lieu de former ils sont entrain de déformer".

Parlant de l'inspecteur contrôleur, Michel Djamba affirme s'il constate des failles dans le système, il ne doit pas se limiter à les enregistrer mais plutôt à élaborer des modules de formation pour une remediation. Remédier les malades qui rongent le système éducatif à savoir la sous-qualification pédagogique, le sous l'enseignement et le contre enseignement.

Sur le plan social, le ministre d'Etat Willy Bakonga a promis de travailler avec l'inspecteur général chef du corps afin de mettre l'inspecteur dans les meilleures conditions de travail.

" Nous devons faire le plaidoyer pour que votre situation soit améliorée et je suis la bouche des inspecteurs au niveau du gouvernement " a lancé le ministre d'État Willy Bakonga à la grande satisfaction du corps des inspecteurs qui a par ailleurs remis un cadeau symbolisant une main qui écrit au patron de l.Epst. Le ministre d'Etat en charge de l'EPST a invité les inspecteurs à travailler la main dans la main pour la mise en œuvre effective des réformes contenues dans la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation pour l'intérêt de l'enfant congolais.

bouclinfos.net

POLITIQUE 14-Décembre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Exetat 2020: les autodidactes ont passé les préliminaires

Dans l’ensemble du pays, l’Inspection générale de l’Epst a enregistré près de 8650 candidats autodidactes qui ont tenu leurs épreuves dimanche 16 février.