Breaking news

Kinshasa: lancement des travaux de la revue conjointe de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025



Ces assises réunissent les experts des ministères du secteur de l'éducation, les partenaires éducatifs et les invités de quatre pays africains à savoir la Côte d'Ivoire, le Burundi, la Centrafrique et le Congo Brazzaville.


Le ministre d'Etat en charge de l'Epst a lancé ce lundi 25 novembre les travaux de la revue conjointe de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025. Des assises qui réunissent les experts des ministères du secteur de l'éducation, les partenaires éducatifs et les invités de quatre pays africains à savoir la Côte d'Ivoire, le Burundi, la Centrafrique et le Congo Brazzaville. Cela en présence du ministre de la Formation professionnelle, Artisanat et Métiers ainsi que des vice-ministres de l'Epst, de l'Esu et des Affaires sociales. Le patron de l'Epst Willy Bakonga a souligné que ces travaux se tiennent au moment où le Président de la République a décrété la gratuité de l'enseignement de base depuis septembre dernier. Ce qui constitue une avancée significative en ce qui concerne l'accès des enfants à l'école, un des axes stratégiques de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation. "La politique de la gratuité décrétée depuis cette rentrée scolaire a permis à des millions d'enfants privés de la scolarité, de retrouver le chemin de l'école. Car l'éducation est bel et bien un droit fondamental pour tout enfant" a déclaré le ministre d'État avant de poursuivre que :"Notre objectif est de donner à tous les enfants de la RDC, les opportunités de s'insérer professionnellement et socialement dans notre société ". Pour le ministre d'État en charge de l'Epst, la revue conjointe constitue une occasion d'analyser les progrès quantitatifs mais aussi qualitatifs réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie. Chef de file des bailleurs des fonds, l'ambassadeur de France en RDC a réaffirmé le soutien des partenaires techniques et financiers au redressement du système éducatif congolais. François Pujolas a salué aussi la mise en œuvre de la gratuité de l'enseignement primaire par le gouvernement. Du côté de la société civile, on se dit déterminé à travailler ensemble avec le gouvernement et tous les autres partenaires éducatif pour le pilotage des réformes engagées dans le cadre de la stratégie. Augustin Tumba Nzuji, Représentant de la société civile se dit convaincu que la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation offrira au pays un capital humain capable de booster son développement.
Le patron de l'Epst attend des participants aux assises de cinq jours une priorisation des réformes à mener afin de planifier les actions ayant un grand impact sur le système. L'enjeu pour Willy Bakonga est de doter le pays d'un capital humain de qualité capable de relever les défis du développement de la RDC. Parmi les reformes engagées dans le cadre de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation il y a la mise en place du dispositif d'assurance qualité dans le secteur, le renforcement de l'enseignement de l'anglais, la professionnalisation de la formation des enseignants, la mise en place de l'éducation de base, l'instauration de la gratuité de l'enseignement primaire et le développement du système LMD (Licence, Master et Doctorat).

bouclinfos.net

EDUCATION 25-Novembre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Tshuapa: l'évêque de Bokungu-Ikela soutient la gratuité de l'enseignement de base

Mgr Toussaint Iluku a parlé d’une mesure salutaire qui a permis à des milliers d’enfants d’intégrer le circuit scolaire.


Appels d'offre





Commentaires récents