Breaking news

SSEF 2016-2025: les ministères en charge de l'éducation pour une première revue conjointe d'étape



Ils organisent du lundi 25 au vendredi 29 novembre prochain à Kinshasa la première revue conjointe d'étape de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025 (SSEF).


Les ministères du secteur de l'éducation à savoir l'Enseignement primaire, secondaire et technique, Enseignement supérieur et universitaire, les Affaires sociales et la Formation professionnelle, artisanat et métiers organisent du lundi 25 au vendredi 29 novembre prochain à Kinshasa la première revue conjointe d'étape de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025 (SSEF).

Selon un communiqué de presse du Secrétariat permanent d'appui et de coordination du secteur de l'éducation (SPACE) parvenu à bouclinfos.net, l'enjeu principal de cette revue est "d'évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la stratégie sectorielle de l'éducation et de la formation 2016-2025 depuis son lancement en février 2017, notamment en rapport avec les objectifs visés, les résultats attendus, les activités identifiées ainsi que les forces et faiblesses enregistrées, des options prises et des réformes retenues pour le développement du secteur de l'éducation en RDC".

Les participants à ces assises de cinq jours vont définir les priorités d'action pour booster la mise en œuvre de la SSEF pendant la deuxième étape (2020-2025).

Parmi les résultats attendus, il y a l'élaboration d'une liste validée de réformes et actions priorisées pour la période 2020-2025, un Plan d'action validé pour la période 2020-2025, le bilan complet des réalisations physiques et financières pour la période 2016-2018, la validation du document de la SSEF 2016-2025 aux cibles de l'objectif de développement durable n°4(lié à l'éducation) et la production de nouveaux engagements entre le gouvernement, les partenaires techniques et financiers, et les organisations de la société civile, pour accélérer la mise en œuvre des réformes sectorielles et pour une mobilisation de ressources conséquentes pour le financement du secteur.

La question de la gratuité de l'enseignement primaire va aussi s'inviter dans les travaux de la revue conjointe dans la mesure elle permet d'améliorer l'accès et la qualité de l'enseignement surtout au niveau primaire.
bouclinfos.net

bouclinfos.net

EDUCATION 22-Novembre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Tshuapa: l'évêque de Bokungu-Ikela soutient la gratuité de l'enseignement de base

Mgr Toussaint Iluku a parlé d’une mesure salutaire qui a permis à des milliers d’enfants d’intégrer le circuit scolaire.


Appels d'offre





Commentaires récents