Breaking news

Nord-Kivu : Butembo doit bénéficier de l'exonération des taxes et impôts (Moïse Katumbi)



Le président de "Ensemble pour le changement" Moïse Katumbi s'est adressé dans un meeting populaire à la population de Butembo ce mardi 29 Octobre 2019.


Sous un soleil accablant, l'ancien gouverneur du Katanga, entouré d'une marré humaine, a évoqué plusieurs questions.

Il a plus insisté sur le développement et la sécurité de la province du Nord-Kivu.

Dans ce cadre, il a exhorté le gouvernement à supprimer certaines taxes et impôts, vu les multiples difficultés que traverse la province du Nord-Kivu, surtout l'insécurité et Ebola afin que les affaires prospèrent.

Malgré l'insécurité, Butembo reste un modèle dans le développement de la République Démocratique du Congo.

Si Butembo trouve la paix, dit-il, elle sera la ville la plus développée de la République et surtout le grenier de ce pays sur le plan agricole.

"J'ai fait la route Beni-Butembo, j'ai vu des champs d'ananas, j'ai compris que la population a beaucoup plus besoin de la paix pour son développement " a fait savoir Moïse Katumbi.

Il a poursuivi en disant que Butembo n'a pas besoin d'investisseurs étrangers pour se développer. Un constat qu'il a fait après avoir visité la majeure partie de la ville. Il a été impressionné par le bâtiment de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) qui a plus de 5 étages, une initiative des commerçants de Butembo.

Il a aussi promis d'investure dans la construction d'un stade de football à Butembo pour que les équipes de la ville commerciale du Nord-Kivu ne jouent plus loin de leurs supporters.
La construction d'un stade sera possible avec ses relations avec la FECOFA et la FIFA.

Il s'est engagé de revenir à Butembo dès que possible et il va emmener avec lui 5 jeunes politiciens pour une formation au Katanga.

Gloire Bakyahulene

bouclinfos.net

POLITIQUE 30-Octobre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Gratuité de l'enseignement : les enseignants grévistes reprennent le travail

ont trouvé un compromis ce mardi 19 novembre avec le vice-ministre de l'Epst Didier Budimbu au cours d'une réunion de plus de quatre heures entre les deux parties.


Appels d'offre





Commentaires récents