Breaking news

Gratuité de l'enseignement : Willy Bakonga assuré du soutien de la Banque mondiale



La Banque Mondiale a promis un milliard de dollars pour appuyer la politique de la gratuité de l'éducation de base en RDC.


La RDC peut compter sur ses partenaires extérieurs pour soutenir la vision du Président de la République sur la gratuité de l’enseignement primaire. C’est le cas de la Banque Mondiale qui a promis un milliard de dollars pour appuyer la politique de la gratuité. Une promesse faite lors d’un forum axé sur l’éducation organisé par cette institution de Breton Woods à Washington la semaine dernière. Une conférence à laquelle a participé le ministre d’Etat en charge de l’EPST. Willy Bakonga se réjouit de ce succès.

« Je suis satisfait parce que la Banque Mondiale a accepté de soutenir la RDC dans cette vision », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée à bouclinfos.net à son retour le samedi 19 octobre dernier à l’aéroport international de Ndjili. Pour le Patron de l’Epst, tous les honneurs reviennent au Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

« Je rends hommage au Président de la République pour avoir décrété la gratuité de l’enseignement primaire. Ce qui a permis à des milliers d’enfants démunis d’intégrer le circuit scolaire », a souligné Willy Bakonga qui a salué par ailleurs l’adhésion de tous les parents et de la population en général à la vision du Chef de l’Etat sur la gratuité.

Il s’est dit comblé d’autant plus que cet appui important de la Banque Mondiale au sous-secteur de l’Epst, va contribuer à la pérennisation de la vision salvatrice du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le train de la gratuité a déjà quitté la gare. Sa mise en œuvre est progressive, précise Willy Bakonga. La finalité est d’améliorer à la fois la qualité des apprentissages et les conditions sociales des enseignants.

bouclinfos.net

POLITIQUE 22-Octobre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Gratuité de l'enseignement : les enseignants grévistes reprennent le travail

ont trouvé un compromis ce mardi 19 novembre avec le vice-ministre de l'Epst Didier Budimbu au cours d'une réunion de plus de quatre heures entre les deux parties.


Appels d'offre





Commentaires récents