Breaking news

Camp Kokolo: des salles accueillent jusqu'à 210 élèves



C'est le constat malheureux fait par le ministre d'Etat en charge de l'Enseignement primaire, secondaire et technique ce mardi, sur place.


Des salles de classe qui accueillent jusqu'à 210 élèves, des écoliers assis à même le sol, des infrastructures état de délabrement. C'est le spectacle que présentent les écoles publiques dans le camp Kokolo.

La gratuité de l'enseignement primaire a créé un surpeuplement d'élèves dans les écoles officielles. Le ministre d'Etat et le vice-ministre en charge de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Technique se sont fait une idée exacte de la situation en visitant ce mardi 08 octobre 2019 les écoles primaires Kokolo et Révérend Mayu.

Willy Bakonga Wilima visiblement touché par cette triste réalité, affirme que la gratuité décrétée par le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo passe aussi et surtout par la qualité des enseignements. Des enseignements qui doivent se donner dans des conditions appropriées.

Il a promis de présenter un rapport au gouvernement afin que des solutions soient trouvées pour permettre à ces enfants d'étudier dans les bonnes conditions. Car pour le ministre d'État en charge de l'EPST, les enfants des militaires et ceux des policiers ont les mêmes droits que les autres enfants.

Dans chaque classe où le ministre d'État Willy Bakonga Wilima et le vice-ministre Didier Budimbu sont passés, ils ont encouragé les élèves à prendre au sérieux les études, ne pas fuir les cours et surtout bien assimiler les leçons.

Le patron de l'EPST les a exhortés aussi à respecter les parents, les autorités et les enseignants. Cette visite du ministre d'Etat et du vice-ministre de l'EPST dans les écoles du camp Kokolo a suscité un réel espoir auprès des élèves et surtout des responsables en charge de l'enseignement au sein des FARDC.

Le colonel Valérie Kabeya, directeur national chargé de l'enseignement au sein des FARDC, se dit satisfait du passage du ministre d'État Willy Bakonga et du vice-ministre Didier Budimbu. Il espère voir le gouvernement trouver rapidement une solution pour placer ces milliers d'enfants dans de bonnes conditions d'études. Et ce surpeuplement d'écoliers ne se pose pas seulement au camp Kokolo, il est plutôt général, a précisé le colonel Valérie Kabeya.

La réussite de la gratuité de l'enseignement primaire voulue par le Président de la République passe aussi par la réhabilitation et la construction des infrastructures scolaires pour mieux contenir l'afflux des élèves. Heureusement que le gouvernement s'y attelle déjà.

bouclinfos.net

POLITIQUE 08-Octobre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Gratuité de l'enseignement : Willy Bakonga assuré du soutien de la Banque mondiale

La Banque Mondiale a promis un milliard de dollars pour appuyer la politique de la gratuité de l'éducation de base en RDC.


Appels d'offre





Commentaires récents