Breaking news

EPST : Willy Bakonga et Didier Budimbu déplorent la spoliation des écoles à Kinshasa



Willy Bakonga et Didier Bundimbu, respectivement ministre d'État et vice-ministre de l'Enseignement Primaire Secondaire et Technique ont effectué une visite d'inspection dans quelques écoles spoliées à Kinshasa ce jeudi 26 septembre.


Selon le patron de l'EPST, l'objectif de cette tournée était d'abord de constater l'effectivité de la gratuite de l'enseignement primaire comme souhaitée par le chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, mais également suivre de près l'affaire de spoliation des écoles publiques dans la capitale.

Première étape, l'école primaire Sainte Anne, communément appelée
Athénée de la Gare, commune de la Gombe.

Ici, fait remarquer le ministre d'État, le constant est plutôt amer. Car une grande partie de l'école est spoliée, on y a construit des maisons d'habitation et des magasins.

Deuxième étape, le complexe scolaire Mushie, commune de Lingwala, toujours dans la province éducationnelle de Lukunga. Ici aussi la situation est grave, parce que deux antennes des sociétés des télécommunications occupent une partie de l'école sans que les frais de location ne profitent à l'école.

Point de chute de cette ronde de Willy Bakonga et Didier Budimbu accompagnés de leurs collaborateurs dont le directeur administratif et financier, représentant le secrétaire général à l'EPST, l'inspecteur général de l'EPST Michel Djamba et le proved de Lukunga, Lambert Mbadu, l'institut technique industriel de la Gombe.
Ici, c'est le même constat de spoliation. L'ISPT à qui l'ITI/Gombe a cédé une partie de son terrain, a non seulement vendu quelques espaces mais aussi fait louer à des tiers en violation des règles qui régissent les deux parties.

Le ministre d'Etat en charge de l'EPST qui a tapé du poing sur la table, a promis d'examiner à fond tous les contrats qui lient ceux qui occupent ces espaces appartenant aux écoles.

Pour Willy Bakonga, l'ancien Président de la République Joseph Kabila avait fait de la lutte contre la spoliation des écoles publiques son cheval de bataille. Une lutte reprise par son prédécesseur le Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi afin de rétablir les écoles dans leurs droits.

Pour le ministre d'Etat de l'EPST, il est question d'assainir ces écoles spoliées afin de permettre aux élèves de bénéficier des espaces pour la récréation.

Dominique Malala

bouclinfos.net

POLITIQUE 27-septembre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Gratuité de l'enseignement : Willy Bakonga assuré du soutien de la Banque mondiale

La Banque Mondiale a promis un milliard de dollars pour appuyer la politique de la gratuité de l'éducation de base en RDC.


Appels d'offre





Commentaires récents