Breaking news

EPST: le vice-ministre Didier Budimbu a déclaré ses avoirs



La Constitution exige qu'à leur entrée en fonction et à l’expiration de celle-ci, le Président de la République et les membres du gouvernement sont tenus de déposer, devant la Cour constitutionnelle, la déclaration écrite de leur patrimoine familial.


Il est allé remplir son devoir civique. Le vice-ministre en charge de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique a déposé la déclaration de son patrimoine mardi 24 septembre 2019 au bureau du Greffier en chef de la Cour constitutionnelle.

Didier Budimbu s’est ainsi conformé aux dispositions de l’article 99 de la Constitution de la RDC.

Loin d’être une simple formalité, le vice-ministre de l'EPST Didier Budimbu affirme qu’il est question de respecter les lois du pays.

« Si on va à l’encontre de cette disposition, on sera rattrapé par la loi », a-t-il lancé avant déclarer : « Je me sens un peu plus à l’aise après avoir posé cet acte".

Selon l’article 99 de la constitution, avant leur entrée en fonction et à l’expiration de celle-ci, le Président de la République et les membres du gouvernement sont tenus de déposer, devant la Cour constitutionnelle, la déclaration écrite de leur patrimoine familial. A son tour, la Cour constitutionnelle communique cette déclaration à l’administration fiscale. Faute de cette déclaration endéans les 30 jours, la personne concernée est réputée démissionnaire.
IMG-20190924-WA0147.jpg

bouclinfos.net

EDUCATION 25-septembre-2019



Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Gratuité de l'enseignement : Willy Bakonga assuré du soutien de la Banque mondiale

La Banque Mondiale a promis un milliard de dollars pour appuyer la politique de la gratuité de l'éducation de base en RDC.


Appels d'offre





Commentaires récents