Gaston Musemena: « sans personnel enseignant qualifié, il n’y a point d’éducation de qualité »


                                                   Les enseignants membres de l'intersyndical des syndicats des enseignants de l'EPSP (Image d'archive)
Les enseignants membres de l'intersyndical des syndicats des enseignants de l'EPSP (Image d'archive)

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel a, à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants, rappelé la nécessité de placer l’enseignants au premier plan dans toutes les démarches éducatives.


« Le droit à l’éducation, c’est aussi le droit à un enseignant qualifié ». Tel est le thème de la Journée mondiale des enseignants célébrée ce vendredi 5 octobre 2018.

A Kinshasa, le ministère de l’EPSP et ses différents partenaires se sont donné rendez-vous à Sultani Hôtel.

Le ministre Gaston Musemena, a, dans la suite du thème de cette journée, renchéri que « sans personnel enseignant qualifié, il n’y a point d’éducation de qualité ».

Il a rappelé que la Stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025 met un accent particulier sur les conditions sociales et professionnelles de l’enseignant.

« Grâce au dialogue social, le gouvernement et l’intersyndical des syndicats des enseignants veuille aux droits des enseignants notamment à leurs salaires, à leurs soins de santé et leur carrière professionnelle », a déclaré le ministre.

La faiblesse qualitative est parmi les principales difficultés du système éducatif congolais, selon la Revue de l’état du système éducatif national (RESEN 2012). Cette faiblesse indique un taux d’achèvement de 70% (2014) au primaire traduisant un niveau de rétention insuffisant pour un pays qui vise la scolarisation universelle.

Les enquêtes EGRA et PASEC du ministère de l’EPSP indiquent que les deux dernières années du primaire, du secondaire et de l’enseignement supérieur regroupent près de la moitié des redoublants. Ce sont les niveaux dans lesquels les abandons sont les plus importants.

« Pour l’ensemble du secteur, le gouvernement entend donc poursuivre l’amélioration de la qualité des services éducatifs à tous les niveaux à travers des politiques d’intrants : les manuels scolaires au primaire, les équipements pour les autres niveaux et la formation des enseignants dans tous les sous-secteurs », a indiqué Musemena.

Pour l’UNESCO, les gouvernements et les partenaires de l’éducation doivent prendre des mesures audacieuses en vue d’améliorer la qualité de la formation initiale et en cours d’emploi des enseignants. Cette institution onusienne appelle à ce que les enseignants doivent recevoir une formation initiale de qualité, bénéficier d’une intégration efficace dans la profession et disposer de possibilités de perfectionner leurs compétences tout au long de leur carrière.

bouclinfos.net

EDUCATION 05-Octobre-2018



patager l'information sur les réseaux sociaux avec vos proches


Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Campagne électorale : Gaston Musemena balise le chemin pour Emmanuel Shadary à la Tshopo

Devant une immense foule à Kisangani, le Coordonnateur de la campagne du candidat n°13 Emmanuel Ramazani Shadary en charge des milieux scolaires a lancé jeudi 6 décembre la campagne du candidat FCC à la Tshopo en attendant l'arrivée du concerné.


l'INFO EN BOUCLE

Appels d'offre