Subornation des témoins : Jean-Pierre écope de douze mois de prison, mais reste libre


                                  Jean-Pierre Bemba
Jean-Pierre Bemba

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale a déterminé cette peine ce lundi 17 septembre.


Cette fois-ci, il n’y a pas eu de miracle. Le président du Mouvement de libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba, écope de douze mois de prison et une amende de 300 000 euros.

C’est ce qu’a déterminé ce lundi 17 septembre la chambre d’appel de la Cour pénale internationale qui, auparavant, avait déjà tranché sur la culpabilité de l’ancien vice-président dans l’affaire de subornation des témoins.

Jean-Pierre Bemba ne sera pas détenu pour ces douze mois. Les dix ans qu’il a passés en détection les compensent. Il pourra seulement payer cette amende de 300 000 euros.

Ce sont les mêmes peines qui ont été retenues à l’encontre du sénateur congolais en première instance dans cette affaire. Une affaire qui lui coûte la participation à la présidentielle du 23 décembre.

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) puis la Cour constitutionnelle ont estimé que la subornation est un cas de corruption banni dans la loi électorale.

bouclinfos.net

POLITIQUE 17-septembre-2018



patager l'information sur les réseaux sociaux avec vos proches


Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

N’djili : Gaston Musemena inaugure une nouvelle école primaire

Ce bâtiment de six salles de classe a été construit grâce à la deuxième phase du projet d’Appui à l’enseignement primaire (APEP2) financé dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) entre le gouvernement congolais et français.


l'INFO EN BOUCLE

Appels d'offre