RDC : la gestion des écoles turques confiée officiellement à la Fondation Maarif


                           Lors de la cérémonie de reprise des activités des écoles turques en RDC le 16 août
Lors de la cérémonie de reprise des activités des écoles turques en RDC le 16 août

Les écoles internationales Safak, rebaptisées Maarif, poursuivent ainsi leurs activités avec de nouvelles stratégies plus bénéfiques au personnel congolais et aux parents d’élèves.


C’est officiel ! La rentrée scolaire 2018-2019 en RDC se fera avec les écoles internationales turques. La cérémonie officielle de reprise des activités de ces écoles a eu lieu ce jeudi 16 août à Kinshasa, dans la commune de la Gombe.

Le gouvernement congolais a été représenté à cette solennité par le vice-Premier ministre chargé des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu et du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel, Gaston Musemena. La partie turque, elle, par le représentant de la Fondation Maarif, Mustafa Dogan et du chargé d’affaires de l’ambassade de Turquie en RDC.

C’est donc cette Fondation turque, en accord avec les autorités congolaises, qui assurera la gestion du désormais ex-écoles Safak rebaptisées écoles Maarif.

Bonne nouvelle : le représentant de la Fondation Maarif a promis l’augmentation des salaires des travailleurs, pour la plupart congolais, qui verront leurs emplois préservés. Ce n’est pas tout : il a aussi promis la baisse des frais scolaires, appelant les parents à commencer déjà à inscrire leurs enfants.

Le ministre Okitundu a indiqué que le transfert de ces écoles à la Fondation Maarif vise l’épanouissement intégral des enfants congolais et à resserrer les liens d’amitié et de coopération entre la RDC et la Turquie dans un partenariat qui se veut stratégique.

« J’aimerais rassurer tout le monde que le gouvernement a facilité le transfert des écoles turques pour l’intérêt de tous et pour des raisons diplomatiques. J’invite donc les parents congolais à envoyer leurs enfants aux écoles Maarif pour y être formés », a-t-il indiqué.

Le VPM a ainsi voulu dissiper tous les malentendus entretenus autour de ce projet qui, selon lui, a bénéficié de l’implication du chef de l’Etat pour son aboutissement.


bouclinfos.net

EDUCATION 16-Août-2018



patager l'information sur les réseaux sociaux avec vos proches


Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

Subornation des témoins : Jean-Pierre écope de douze mois de prison, mais reste libre

La chambre d’appel de la Cour pénale internationale a déterminé cette peine ce lundi 17 septembre.


l'INFO EN BOUCLE

Appels d'offre