Donatien Nshole : « Le sort du peuple de Dieu justifie l’interférence de l’église en politique »



Le Secrétaire général de la CENCO a ainsi voulu répondre à Joseph Kabila qui accuse l’église catholique de mélanger l’évangile à la politique.


La réaction de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) ne s’est pas fait attendre après la sortie surprise de Joseph Kabila devant la presse vendredi.

Aux accusations du chef de l’Etat qui a estimé que l’église catholique combine l’évangile et la politique, Donatien Nshole a eu ces mots au micro de Rfi :

« Les évêques sont dans leur rôle prophétique. Ils ne sont pas là pour faire la politique politicienne. C’est le sort du peuple de Dieu qui lui est confié qui justifie son interférence en politique, parce que c’est une façon de gouverner qui amène à la situation actuelle. C’est une mauvaise compréhension de la mission de l’église de la part de tous ceux qui croient que l’église a quitté sa mission pour faire de la politique. Le prophète c’est celui qui annonce et dénonce ».

L’église catholique est actuellement dans une fronde avec le pouvoir en place à qui elle exige l’application intégrale de l’accord de la Saint Sylvestre, particulièrement dans son volet « décrispation politique ».

Les deux marches des laïcs catholiques – le 31 décembre 2017 et le 21 janvier 2018-, ont été réprimés dans le sang, provocant une dizaine de morts, selon l’ONU et l’église.

bouclinfos.net

POLITIQUE 27-Janvier-2018



patager l'information sur les réseaux sociaux avec vos proches


Commentaire(s):


Laisser un commentaire sur l'article

N’djili : Gaston Musemena inaugure une nouvelle école primaire

Ce bâtiment de six salles de classe a été construit grâce à la deuxième phase du projet d’Appui à l’enseignement primaire (APEP2) financé dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) entre le gouvernement congolais et français.


l'INFO EN BOUCLE

Appels d'offre